Conakry : Formation des journalistes pour la vulgarisation des résultats de l’étude portant sur le niveau d’accès des femmes aux soins de santé à Conakry, Kindia et Boké

  • Publiée par Mamadouba Camara
  • 14 mai 2019 3 h 02 min
  • 0

Initié dans le cadre de la vulgarisation des résultats d’une recherche opérationnelle sur le niveau d’accès des femmes aux soins de santé à Conakry, Kindia et Boké, l’Association des Femmes Journalistes de Guinée sur financement de l’USAID à travers FHI360, a organisée ce lundi 13 Mai 2019 à la maison des journalistes, un atelier de formation en faveurs des hommes de média. Cette rencontre de 5 jours, devra permettre aux hommes de média d’aider les femmes à être mieux informer sur les réalités en matière de santé dans leur localité. La cérémonie de lancement de l’atelier à été présidée par Madame Sylla Mame Fatoumata Diallo Conseillère Chargée des questions Techniques au ministère de l’Information et de Communication.

 

Selon Sidigbe Condé membre de l’Association des Femmes Journalistes de Guinée, cette enquête a mis en exergue certaines réalités liées notamment à la gratuité des services de santé pour les femmes, le financement des structures de santé, l’accès géographique, financier et socio culturel des femmes aux soins de santé.

‘’Pour mesurer l’ampleur du phénomène et contribuer à améliorer l’accès des femmes aux soins de santé, nous avons initié une étude sur le sujet que nous voulons partager avec vous et voir ensemble comment procéder à sa vulgarisation. Permettez de partager avec vous un aperçu de cette enquête réalisée par une équipe de 28 agents de collectes. Dans les résultats de l’étude portant sur le niveau d’accès des femmes aux soins de santé. 59 % des femmes interviewées à Conakry, Kindia et Boké disent qu’aucun soin n’est gratuit dans les services sanitaires. Portant plusieurs soins ont été rendus gratuits par le gouvernement à l’image de la césarienne, du traitement du VIH/SIDA. 93 % des femmes interrogées n’ont aucune connaissance des vaccins qu’une femme doit prendre avant et après la grossesse. 70 % des femmes interrogées dans les zones de Conakry, Kindia et Boké disent que le manque d’argent constitue l’une des raisons pour lesquelles elles ne se rendent à l’hôpital quand il y a nécessité’’….

Prenant la parole, la conseillère chargée des questions Techniques au ministre de l’information et de la communication a rappelé la mission des hommes de médias.

’Comme vous le savez tous, la mission de tout homme de media est d’apporter l’information vers la population en vue d’informer, sensibiliser, renforcer la citoyenneté et marquer son appartenance à cette entité. Une mission régalienne qui figure en bonne place dans le portefeuille du département de l’information et de la communication’’.

A en croire Madame Sylla Mame Fatoumata Diallo, cet atelier se situe dans un contexte de réformes initiées par le chef de l’Etat Alpha Condé.

’Ce présent atelier se situe dans un contexte de réformes initiées par le chef de l’Etat Alpha Condé en vue d’améliorer la gouvernance de la santé en République de Guinée. Car, il n’est un secret pour personne que depuis le passage de l’épidémie à virus Ebola qu’a connu notre pays. le gouvernement met un accent particulier sur le renforcement du système de santé en Guinée  dans le but d’atteindre les objectifs du développement durable.

J’espère que cet atelier permettra à terme d’avoir des journalistes outillées pouvant apporter des alternatives de solutions aux défis de l’amélioration a l’accès aux soins de santé pour les femmes dans les 5 communes de Conakry’’.   

Pour l’Association des Femmes Journalistes de Guinée, La vulgarisation de ce rapport est une étape importante pour trouver des issues favorables aux différentes recommandations formulées après l’enquête et pourra être un début d’apport de solution aux besoins pressants des femmes sur l’accès à l’information santé.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE