Débats d’orientations budgétaires 2018 : Le ministre du budget annonce une bonne nouvelle pour les recettes de l’Etat

  • Publiée par Abdoulaye Bella Diallo
  • 3 octobre 2017 20 h 30 min
  • 0

Comme annoncé dans l’un de nos précédents articles sur l’ouverture, ce mardi 03 octobre 2017 des débats d’orientations budgétaires 2018 entre le gouvernement et les députés de la commission des finances et économiques à l’assemblée nationale. Selon le président de la Commission de l’économie et finances à l’assemblée nationale, ce débat d’orientation budgétaire, est l’une des recommandations de la loi organique relative aux lois de finances. « C’est une recommandation de la loi organique relative aux lois de finances. Et c’est une prescription de la nouvelle gouvernance dans le pays pour qu’il ait beaucoup plus de transparence, de visibilité dans l’action du gouvernement. Et ce débat d’orientation budgétaire, fait suite à une demande faite par les représentants du peuple qui sont les députés au gouvernement pour savoir quelles sont les hypothèses de croissance sur lesquelles, le gouvernement travaille. Et quels sont les secteurs prioritaires que le gouvernement met en avant et que les députés s’assurent que les hypothèses de croissance et les secteurs prioritaires que le gouvernement va défendre se retrouveront bien dans le budget que le gouvernement va soumettre à l’assemblée nationale », a expliqué le député Michel Kamano.

Ce document qui sera finalisé ce jeudi, 04 octobre va être traduit le 15 Octobre, a indiqué le président de la commission économique et finance, « demain nous finaliserons pour que nous entendions le budget de 2018 et on va voir ce que nous pouvons arrêter ensemble avec les ministres, soit bien traduit dans le budget 2018 qui va être présenté à partir du 15 Octobre », a-t-il rassuré.

Prenant la parole, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya a fait remarquer que ce débat ouvre la voix du budget 2018. « Nous avons présenté les grandes marches du budget 2018. Vous savez que comme madame la ministre a dit, le débat budgétaire ouvre la voix au budget 2018. Donc, nous discutons des grandes tendances que ça soit du côté des dépenses et du côté des recettes. Et les députés qui sont des représentants du peuple aussi expriment les voix du peuple à suivre dans un certain nombre de domaine notamment la santé, l’éducation et les TP. Donc, nous essayerons de leurs accordés afin de leurs rapporter la réponse qu’il faut sur pourquoi cette option », a précisé le ministre du budget.

En ce qui concerne la bonne nouvelle annoncée, le ministre Doumbouya a souligné que les recettes devraient être augmentées de 16% en moyenne pour l’année prochaine. « Nous savons que les recettes devraient être augmentées de 16% en moyenne pour l’année prochaine tandis qu’au niveau des dépenses courantes se retrouvaient entre 12, 7 à 12,8% l’année prochaine entre 2017 et 2018. Quant aux dépenses d’investissement, elles devraient passer de 5,4% environs à 7,8% ça augmente de 2 %. Donc ça montre quand même une certaine volonté d’accentuer sur les investissements qui sont les principales sources de croissance économique. Et ça montre aussi la volonté du gouvernement de relancer l’économie d’avantage en augmentant le portefeuille d’investissement », a-t-il conclu.

Précédent «
Suivant »

Journaliste Reporter 00224 628 52 64 04

Laisser un commentaire