L’ONG CECIDE lance un atelier sur l’Analyse Prospective du Secteur de la sécurité Privée en Guinée

  • Publiée par Mamadouba Camara
  • 9 avril 2019 16 h 15 min
  • 0

Le Centre du Commerce Internationale pour le Développement a procédé ce mardi 9 avril 2019 au lancement d’un atelier sur l’ « Analyse Prospective du Secteur de la Sécurité Privée en Guinée » dans un réceptif hôtelier de la place. Cette cérémonie de lancement a connu la présence des députés, des acteurs de la société civiles et les sociétés de sécurité privée évoluant en Guinée.

Selon Saa Paul Tenguino, Directeur exécutif-CECIDE,  l’objectif de cet atelier est de mettre en place un mécanisme de coordination des acteurs en vue d’une participation active de la sécurité privée au processus de développement.

« Nous avons déjà une espérance dans le secteur de la réforme de la sécurité de façon générale en Guinée.  Après tout constat sur le terrain, le contexte nous a relevés qu’il faut s’assoir et réfléchir sur des questions de sécurité privée parce que dans cette question de sécurité privée, vous avez l’enjeu des réglementations, vous avez un enjeu économique, vous avez un  enjeu d’emploi, vous avez un enjeu de sécurité. C’est ce qui a poussé donc le CECIDE avec ses partenaires pour réfléchir sur une étude prospective sur la sécurité privée en Guinée ».

A ce qui concerne les résultats attendus au terme de cette opération, le Directeur exécutif de CECIDE  a tenu à préciser. «  On a que deux résultats attendus et ces deux résultats, c’est qu’on aura un rapport avec les recommandations concises, précises claires, adressées non seulement aux institutions Etatiques, aux ONG, aux entreprises de sécurité privées, mais aussi  adressées à la société civile. Au-delà de ce rapport qui va être présenté, nous aurons également la création d’une plate forme nationale sur la sécurité privée qui va désormais réfléchir sur ce secteur aussi sensible ».

Dans son discours d’ouverture, le Commissaire de Division des Opérations à la Direction Centrale de la Sécurité Publique,  Ismaël Camara  a,  au nom du ministre  de la Sécurité et de la Protection Civile, remercié  le CECIDE pour cette initiative avant de rappeler l’importance des sociétés de sécurité privée dans le système de sécurité en Guinée.

« Les sociétés et entreprises de sécurité privées dans leurs activités de gardiennage, de surveillance, de transport de fond et de protection de personne constituent donc, de nos jours un maillons important dans le système de sécurité guinéen ».

Afin de rendre plus professionnels, les agents de sécurité privée dans les différentes opérations, le commissaire Ismaël Camara demande la création d’un centre de formation pour les agents.

« C’est l’occasion pour moi de vous réaffirmer la volonté de monsieur le ministre de la sécurité et de la protection civile de professionnaliser ce secteur en créant des centres de formation des agents de sécurité privée. Cette formation qui sera accompagnée par la délivrance des attestations permettra d’avoir une sécurité privée professionnelle capable de combler le déficit et ramener le ratio  police-population à un tau plus ou moins acceptable »a-t-il dit.

Il faut noter que selon la dernière opération d’identification  opérée en janvier 2019  par la Direction Centrale de la Sécurité Publique, il  existence en Guinée  417 sociétés et entreprises qui emploient plus de 17 000 agents de sécurité privée.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

REPORTAGE VIDÉO

TOP 10 DES ARTICLES

PUBLIREPORTAGE