Ordre National de la Médecine Libérale: “les cliniques privées couvrent environ 75% en Guinée”

  • Publiée par Guineesynthese
  • 1 août 2019 23 h 21 min
  • 0
Les membres de l’Ordre National de la Médecine Libérale (ONAMEL) et la Fédération des Associations des Cliniques, ONG Cliniques et Para Cliniques de Guinée (F.ACPG)ont conjointement animé une conférence de presse mercredi 01 aôut 2019 à la maison commune des journaliste. Il était question pour les responsables de ces deux structures de parler de la contribution des organisations des cliniques privées aux réformes du système de santé.
Selon Golé Béavogoui, président de la FACPG, ces deux structures accompagnent le gouvernement Guinéen dans la politique de réforme du système de santé globale.
“De nos jours les cliniques privées couvrent environ 75% des consultations des communautés à la base rien que dans la capitale Conakry. C’est la médecine de proximité, d’accès facile. Force est de reconnaître que les cliniques privées recensées par les deux organisations offrent des services hautement humanitaires malgré qu’ils ne sont pas subventionnées par l’Etat ni par les institutions internationales. Cependant, ces cliniques privées participent au développement du pays à travers l’emploi d’un nombre important de professionnels de la santé et l’amélioration de la santé de la population” a t-il indiqué.
Poursuivant, M. Béavogui a indiqué ces deux structures sont confrontées à plusieurs difficultés dans l’exercice de leur metier.
“Nos deux organismes s’ils sont accompagnés dans leur exercice, ils peuvent aboutir à des services de gratuité a l’instar des hôpitaux publics. Ces bons prestataires sont confrontés à d’énormes difficultés dont entre autres. Le sous équipement des privées malgré que quelques-unes en sont bien équipées, par manque de subvention. L’exclusion des cliniques privées aux différentes activités subventionnées par les institutions étrangères. Le manque de formation continue des agents de santé du secteur privé. La plupart des étrangers se réclament chinois et coréens, tradithérapeutes, ATS ou infirmiers chez eux se font passer pour des médecins pire que ça ils ecrivent dans leurs langues pour tromper la population. Ils disent qu’ils peuvent traiter médicalement les fibromes, appendicites et les hernies et à quel prix? Ils disent qu’ils ont vibrateurs qualifiés de scanner qui detectent toutes les maladies dans le corps de leur patient, chose non justifiée. Ces étrangers des cartes de l’Ordre National des Médecins de Guinée qui est normalement propre à chaque pays” a t-il noté.
Pour renverser cette tendance, l’Ordre National de la Médecine Libérale et la Fédération des Association des Cliniques, ONG Cliniques et Para Cliniques ont élaboré et adressé un memoradum au Ministère de la Santé pour lecture, critiques, suggestions et approbation .
Il convient d’envisager une réforme profonde pour parvenir à une meilleure structuration ou moralisation de la coporation médicale privée afin de répondre aux attentes de la population et aux nouvelles orientations du gouvernement Guinéen. Elle concerne la mise et la validation des poules privées et publique constituant l’ordre national des médecins de Guinée. La création de la Direction Nationale du système de santé privé. La réduction du nombre de documents à fournir pour les agréments de 14 à 5 à savoir, la demande de manuscrite dans laquelle est mentionnée la localisation et la tenue correcte du local. Le diplomé légalisé . La carte de l’Ordre des Médecins et avis motivé de l’Ordre National des Médecins privés de Guinée 4 photos d’identité. Une fois l’agrément obtenu l’intéressé déposera une copie de sa DCS ou DPS de sa zone” a t-il souligné.
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire